Les portails Lyon 2 : Intranet - www

Vous êtes ici : Accueil>Santé-Social>Le bruit : tous exposés !

Rechercher

Le bruit : tous exposés !
 

  • le 10 mars 2016

19e édition de la Journée Nationale de l’Audition 2016

Journée nationale de l'audition 2016
Accès direct : jeunes & audition | bruit au travail

L'omniprésence sonore est ancrée dans les habitudes de l'homme moderne : autoradio, musique dans les magasins, mp3 pendant la journée et parfois même pendant le sommeil, télévision à la maison, bruits de la ville, bruit au travail. Cela devient une caractéristique culturelle de notre société normalisant l'omniprésence de son de fortes intensités. Dès lors, comment lutter contre des comportements intégrés comme normaux.

 JEUNES & AUDITION

Les problèmes d'audition, ce n'est pas qu'une histoire de sénior et troisième âge ! On ne prend pas toujours les précautions pour préserver ses oreilles et éviter la perte ou la réduction de sa capacité auditive.
Les activités de loisirs et la musique amplifiée sont à l'origine de troubles auditifs. De nombreux jeunes ont eu, après un concert ou une soirée en discothèque, une audition perturbée ou perçoivent des acouphènes ; ces phénomènes, souvent fugaces, peuvent devenir permanents saccageant l’avenir de ceux qui en sont atteints.
Le danger de la musique est particulièrement sournois, car la nocivité est masquée par le plaisir de l’écoute. En réalité le risque auditif est indépendant de la qualité du son, du plaisir de l’écoute ou de la qualité de l’amplification, il résulte uniquement de la quantité d'énergie reçue par l'oreille, c’est-à-dire du produit du niveau par la durée d’exposition.

  LE BRUIT AU TRAVAIL

Certaines situations de travail moins bruyantes où le niveau sonore peut être inférieur à 80 dB(A) mais dont la nature du bruit est complexe et désagréable ( voix multiples, téléphone, musique associées) peuvent être particulièrement propices à l’émergence de symptômes auditifs, notamment dans certaines professions : télé-conseillers en open-space, professeurs des écoles, personnel de cantines, employés de supermarché, personnel de piscine… Ces symptômes sont les acouphènes, l’hyperacousie, les troubles de la compréhension de la parole dans le bruit, la fatigue auditive.
Le bruit est une variable intangible et invisible dans tous les environnements de travail : milieu industriel, milieu de services ou de bureau… Pour les salariés -les études européennes et nationales le démontrent, le bruit peut s’avérer être l’une des nuisances ou des gênes les plus fortes et représenter un risque pour la santé des salariés : stress, pertes de l’audition, baisse de la concentration, atteintes physiologiques… Il est réglementé par le code du travail (article R.231-125 à R.231-135), qui vise à protéger les travailleurs contre les risques liés à une exposition prolongée.

La problématique du bruit touche aussi :
  • les travailleurs en bureaux collectifs (open space, centres d'appels...) ;
  • les travailleurs exposés à des machines à faible niveau sonore continu (ordinateurs, climatiseurs et ventilation mécanique ou non, appareils de surveillance) ;
  • les travailleurs dans les établissements recevant du public : écoles, hall d’accueil, cantines et réfectoires ;
  • les personnes proches des sources sonores(ex. rue àgrande circulation...)

Votre environnement de travail est-il trop bruyant ?
  • Vous devez élever la voix pour parler avec un collègue situé à 1 m ?
  • Vos oreilles bourdonnent pendant ou à la fin de votre journée de travail ?
  • De retour chez vous, après une journée de travail, vous devez augmenter le volume de votre radio ou de votre téléviseur ?
  • Après plusieurs années de travail, vous avez des difficultés à entendre les conversations dans les lieux bruyants (cantine, restaurant…) ?
Si vous avez répondu oui à au moins une de ces questions, alors le bruit sur votre lieu de travail représente peut-être un risque pour votre santé ! N'hésitez pas à faire le test en ligne plus détaillé.

INFOS PRATIQUES

  • Type : Initiative

Chiffres clés

Panorama de l'audition en France
  • au niveau de la population : 12 à 15% de la population française serait affectée par les troubles de l'audition. L'OMS estime que 16% de la population mondiale souffrirait de problèmes d'audition.
    1 français sur 2 est gêné par le bruit la journée et 1 personne sur 5 pendant la nuit
    Pour 60% des personnes interrogées, le bruit agit sur leur humeur et généré de la fatigue et de la lassitude.
    (enquête JNA - IPSOS nuisances sonores 2011)

  • chez le jeunes : L'écoute de musique amplifiée et la télévision sont deux sources principales d'exposition au bruit chez les 13/25 ans (70%)
    1 jeune sur 3 écoute pendant 2 à 3h / jour son mp3 et de la musique amplifiée via son téléphone mobile, son ordinateur ou sa chaîne hi-fi et 2 jeunes sur 3 entre 1 et 2h
    (enquête JNA - IPSOS 2012)
Pour accéder à vos outils, connectez-vous »