Les portails Lyon 2 : Intranet - www

Vous êtes ici : Accueil>Agenda>Genre et enfermement : contrainte, dépassement, résistance

Rechercher

Genre et enfermement : contrainte, dépassement, résistance
 

  • du 30 novembre 2017 au 2 décembre 2017
  • MILC : 35, rue Raulin, 69003 Lyon | Goethe-Institut : 18 Rue François Dauphin, 69002 Lyon.

Colloque international organisé par Ingeborg RABENSTEIN-MICHEL (EC MCF, LCE EA 1853, Université Lumière Lyon 2) et Pascale TOLLANCE (EC PU, LCE EA 1853, Université Lumière Lyon 2).

colloque Genre et enfermement : contrainte, dépassement, résistance
Le colloque consacré à la notion d’enfermement rassemblera des spécialistes de différents domaines des sciences humaines et de diverses époques, aires culturelles et linguistiques dans le cadre de réflexions portant aussi bien sur les féminités que sur les masculinités et les subjectivités queer. Les panels composés porteront à la fois sur les réalités sociales et sur leurs représentations dans les arts. Seront ainsi abordés au prisme du genre tour à tour la dynamique extérieur/intérieur à travers les notions de villes, d’espaces et de frontières, l’incarcération en contexte de guerre et sous les dictatures du XXème siècle, ainsi que d’autres expériences privant l’individu de sa liberté, telles que la clôture religieuse ou l’hospitalisation.
Outre ces expériences concrètes, le colloque abordera l’enfermement et son dépassement sous l’angle plus symbolique du désir, de la sexualité et de la relation aux modèles de genres hégémoniques. En se situant entre contrainte, soumission, dépassement, déconstruction, résistance et/ou changement, il s’inscrit ainsi dans une dialectique immobilisme-évolution en interrogeant ce faisant les identités et les normes individuelles et collectives.

Accès direct : Ville, frontière, espace | Prisons I | Prisons II | Couvent, hôpital, asile | Corps, sexualité, désir | Modèles hégémoniques : construction, déconstruction I | Modèles hégémoniques : construction, déconstruction II

Jeudi 30 novembre - après-midi

Ouverture du colloque : Isabelle von Bueltzingsloewen, vice-présidente chargée de la recherche | Yannick Chevalier, vice-président en charge de l’égalité et de la vie citoyenne | Ralf Zschachlitz, directeur du laboratoire LCE | Ingeborg Rabenstein-Michel et Pascale Tollance, organisatrices
Conférence inaugurale : Nicole Edelman

Ville / frontière / espace

Présidence : Ingeborg Rabenstein-Michel, Université Lyon 1
Stéphanie Chapuis-Despres (Université Savoie – Mont Blanc) : Genre, jeunesse et circulation dans l’espace urbain du Saint Empire romain germanique aux XVIème et XVIIème siècles.
Laurence Gervais (Université Paris Ouest Nanterre) : Murs visibles et invisibles de la ville américaine aux XIXème et XXème siècles, construction des identités de genre
et résistances aux contraintes.

Giusi La Grotteria (Université Paris III Sorbonne Nouvelle) : La maison, lieu d’enfermement. Un cas de littérature italienne
Carmen Boustani (Université libanaise) : Les gestes entre sexes et genres dans l’espace romanesque francophone
Mohamed-Racim Boughrara (Université Jean Monnet) : Soumission immémoriale et espace phallocratique dans la littérature et le cinéma d’Assia Djebar
Nicole Edelman (Université Paris X – Nanterre, France) et Xenia von Tippelskirch (Université Humboldt, Allemagne) : « De l’histoire des femmes au genre. Une approche comparative » - Echange animé par Joachim Umlauf, directeur du GI Lyon

Vendredi 1er décembre

Prisons I

Présidence : Fabrice Malkani, Université Lyon 2
Agnès Graceffa (Université libre de Bruxelles) : Des expériences hautement genrées :
la captivité de Boris Vildé et d’Alice Simonnet en 1941-1942

Nadine Willmann (IEP Strasbourg) : Les prisonniers et prisonnières politiques dans les pénitenciers (Zuchthäuser) du IIIème Reich : l’émergence d’une identité transcendant le genre
Emmanuelle Aurenche-Beau (Université Lumière-Lyon2) : Hommes et femmes dans les prisons de la RDA : textes autobiographiques

Prisons II

Présidence : Sibylle Goepper, Université Lyon 3
María Angélica Semilla Durán (Université Lumière Lyon 2) : Femmes prisonnières politiques : du témoignage à la fiction
Héloïse Moschetto (Aix Marseille Université) : Le corps, la langue, la prison: le triple enfermement de Princesa

Couvent / hôpital / asile

Présidence : Joao Pereira, Université Lyon 2
Diane Gagneret (ENS Lyon) : L’internement des femmes « difficiles » : folie et carcans
du féminin chez Janet Frame et Jenny Diski

Alice Braun (Université Paris Ouest Nanterre) : D’un enfermement à l’autre : l’hôpital psychiatrique et maternité, à travers les récits autobiographiques de femmes écrivaines
Emmanuelle Romanet-de Fonseca (Université Jean Moulin Lyon 3) : Les filles-mères de la Charité à Lyon au XIXème siècle : normes, sexualité et enfermement

Corps / sexualité / désir

Présidence : Pascale Tollance, Université Lyon 2
Thomas Stéphane Ngameni (Université de Louvain / Belgique) : Désexualisation des désirs et transformation de soi chez Michel Foucault
Jordi Medel-Bao (Université Lumière Lyon 2) : La construction culturelle du désir féminin : énigme, enfermement, mascarade
Aurélia Gournay (Université Paris III Sorbonne Nouvelle) : Enfermement et questionnements sur le genre dans quelques réécritures littéraires et filmiques contemporaines du mythe donjuanesque : vers l’émergence d’un Don Juan « queer » ?
Jennifer Houdiard (Université de Nantes) : Du placard au carcan : homosexualité, masculinité et enfermement(s) dans la fiction télévisée catalane contemporaine. Le cas de la série Merli
Marie Rosier (Université Lumière Lyon 2) : Enfermement et violence de genre : Le viste la cara a Dios/Beya de Gabriela Cabezón Cámara

Samedi 2 décembre

Modèles hégémoniques : construction / déconstruction I

Présidence : Xenia von Tippelskirch Université Humboldt, Allemagne
Agnes Menouna-Juchs : Sexisme dans la langue et les discours : des métaphores animales et autres métaphores d’enfermement
Chuan Wang (ENS Lyon) : Les emplois de l’appellatif mademoiselle : enfermement,
dépassement et résistance

Fabrice Malkani (Université Lumière Lyon 2) : Rhétorique de l’enfermement sur la scène lyrique : de Fidelio à Claude en passant par Ariane et Barbe-Bleue
Laura Corona-Martinez (Université de Buenos Aires) : Un fantasme de l’imaginaire de la fin du XIXème siècle : Salomé

Modèles hégémoniques : construction / déconstruction II

Présidence : Nicole Edelman, Université Paris X - Nanterre
Valérie Favre (Université Lumière Lyon 2) : La dynamique paradoxale de l’enfermement dans A room of One’s Own de Virginia Woolf : entre contrainte et dépassement du genre
João Pereira (Université Lumière Lyon 2) : Représentations de genre : les codes de la virilité ébranlés dans le théâtre de Nelson Rodrigues
Sandra Bindel (Université Lumière Lyon 2) : La littérature de l’intime féminin : enfermement ou rupture ? Le cas de Milena Agus
Béatrice Alonso (Université de Perpignan Via Domitia) : L’oeuvre romanesque de Wendy Delorme : perpétuation et (ré)élaboration du genre ou la (ré)assignation comme
dépassement et résistance queer



INFOS PRATIQUES

  • Adresse complète : MILC : 35, rue Raulin, 69003 Lyon | Goethe-Institut : 18 Rue François Dauphin, 69002 Lyon.

Lieu

MILC : 35, rue Raulin, 69007.
Arrêt TRAM T1 « Quai Claude Bernard »
Goethe-Institut : 18 Rue François Dauphin, 69002
Lyon. Métro et bus arrêt « Bellecour »

Contact

Ingeborg Rabenstein-Michel :
ingeborg.rabenstein-michel@univ-lyon1.fr
Pour accéder à vos outils, connectez-vous »