Les portails Lyon 2 : Intranet - www

Vous êtes ici : Accueil>Agenda>COUPS DE THEATRES - Un obus dans le coeur

Rechercher

COUPS DE THEATRES - Un obus dans le coeur
 

  • le 27 avril 2017
    12h30 & 18h
  • salle polyvalente de la Maison de l'Etudiant
un obus dans le coeurVIGNETTE.jpg


Dans le cadre de la 21e édition des rencontres Coups de Théâtres, venez (re)découvrir et suivre le monologue bouleversant de Wajdi Mouawad, Un obus dans le coeur, repris et porté par deux étudiants de l'Université Lumière Lyon 2 !


LA PIECE

- Texte : Wajdi Mouawad
- Mise en scène : Clément Bigot
- Interprétation : Rémy Ledentu
- Durée : 1h40


Un jour, ma mère s’est mise à avoir un visage autre. C’est peut-être ça le début de mon histoire.


Un coup de téléphone qui résonne comme un coup de feu, donnant le départ d’une nuit-marathon. Nuit durant laquelle Wahab va traverser la ville pour rejoindre sa mère qui se meurt à l’hôpital.

L’histoire de Wahab place le public comme le/la confident.e de son récit, accompagnant l’urgence d’une acceptation le conduisant à l’âge adulte. La pièce se construit à la manière d’un conte, narrant le double voyage poétique de Wahab : celui intérieur, entre émotions et souvenirs, traumatismes et libération.
Mais également ce voyage dans une ville balayée par la tempête, redoutant la ligne d’arrivée, chambre d’hôpital sordide, antichambre funéraire d’une mère au visage oublié.
Un obus dans le cœur de Wajdi Mouawad, nous plonge dans un récit initiatique, épopée contemporaine d’un jeune homme en transition. Le personnage d’Abdelwahab nous transporte dans son cheminement, tant intérieur qu’extérieur. Le comédien, à l’instar du personnage se découvre lui-même dans un récit rythmé par des rencontres, des espaces, des univers empiriques.
Dans cette adaptation de son roman Visage retrouvé, Mouawad conte, depuis le cœur d’un Wahab adulescent, l’immense voyage intérieur qui accompagne un chemin parsemé de rencontres jusqu’à l’hôpital dans lequel se meurt sa mère.

Images (c) DR

L'EQUIPE


Clément Bigot, metteur en scène
Âgé de 18 ans, Clément est en 2e année de licence d'Arts du Spectacle, de l'Image et de l'Ecran à l'Université Lumière Lyon 2. Il allie cette formation théorique universitaire à une formation pratique depuis plusieurs années dans divers cours et diverses compagnies. Ce projet pour lui l'occasion de s'essayer au travail de mise en scène et à la direction d'acteurs/trices.

Rémy Ledentu, comédien
Âgé de 20 ans, Rémy est actuellement en 2e année de licence d'Arts du Spectacle, de l'Image et de l'Ecran à l'Université Lumière Lyon 2 afin de poursuivre ses études dans le domaine du théâtre. Après plusieurs expériences de jeu au sein de plusieurs compagnies, il se lance dans le projet de monter Un obus dans le coeur pièce qu'il a vue au festival d'Avignon en 2013. Touché par l'histoire du personnage de la pièce auquel il s'identifie, il décide de faire appel à Clément Bigot, un de ses camarades de classe qui accepte de l'accompagner dans la mise en scène de ce texte.

" A travers notre travail sur Un obus dans le cœur de Wajdi Mouawad, nous nous sommes plongés dans un récit initiatique, épopée contemporaine d’un jeune homme en transition. Le personnage d’Abdelwahab nous transporte dans son cheminement, tant intérieur qu’extérieur. Le comédien, à l’instar du personnage se découvre lui-même dans un récit rythmé par des rencontres, des espaces, des univers empiriques. Dans cette adaptation de son roman Visage retrouvé, Mouawad conte, depuis le cœur d’un Wahab adulescent, l’immense voyage intérieur qui accompagne un chemin parsemé de rencontres jusqu’à l’hôpital dans lequel se meurt sa mère. Le passage de l’âge enfant à l’âge adulte est pour tous une épreuve dans une vie, une véritable renaissance en quête de repères dans une désolidarisation de la figure tutélaire, de l’objet maternel. C’est d’ailleurs de la relation avec sa mère que Wahab tient de nombreuses failles sur lesquelles il dû se construire, relation qui arrive ici à l’ultime phase de l’évolution d’un rapport du fils à sa mère. Dans l’œuvre nous ne voyons pas l’adolescent s’émanciper de la figure maternelle mais nous nous questionnons sur la façon d’aborder une émancipation forcée, pressée par le temps et la fatalité. Comment affronter le terme d’une relation chargée de regrets, de non-dits, d’incompréhension ? La réponse, Wahab la possède en lui, en faisant face à des démons qui l'ont accompagné au fil des années, grandissant ensemble, l’accompagnant depuis son enfance jusqu’à cette soirée où tout bascule. Ces imaginaires enfantins aux allures de névroses, constituent des portes ouvertes sur les peurs d’enfants, irrationnelles, marquées par l’affect et la sincérité propre aux âmes innocentes. Laissé seul face aux dérives de sa pensée Wahab a développé une distance par rapport aux autres, filtrant son regard et sa narration. Toute la richesse du texte se situe donc dans une pluralité de parallèles, entre intérieur et extérieur, constructions mentales et environnement physique, comédien et personnage."
Clément Bigot & Rémy Ledentu


INFOS PRATIQUES

  • Type : Théâtre, Spectacle
  • Adresse complète : Campus Porte des Alpes
    salle polyvalente de la Maison de l'Etudiant

    Plan d'accès

Documents

Coups de Théâtres 2017

Lieu

Salle polyvalente de la Maison de l'Etudiant
campus Porte des Alpes
5, avenue Pierre Mendès France - 69500 Bron

Contact

Service d'action artistique et culturelle
Bâtiment C - campus Porte des Alpes
04 78 77 23 10
Pour accéder à vos outils, connectez-vous »